Evolución del Plan Marruecos Verde. Se expande técnicamente a otros países del Magreb

El área cultivada de olivar de Marruecos  ha alcanzado ya las 942.000 hectáreas en este año 2014, el 77% que marca el objetivo de Marruecos Verde  para 2020 (1,22 millones de hectáreas). Representa un aumento de 38,5%  comparando con la que tenía el país en 2008. A este ritmo, el resultado proyectado puede conseguirse a tiempo.
 
La zona equipada con riego por goteo casi se duplicó, pasando de 17 000 ha a 30 000 ha. Sin embargo, debe acelerar mucho para llegar a las 153 000 hectáreas cubiertas en 2020.
Foto: Diario de Túnez
 
En cuanto a la producción de aceitunas,  se han alcanzado 1,18 millones de toneladas en 2013, en lugar de 700.000 Kgs recolectados en 2008 (la bajada en la producción se debió a consideraciones climáticas), que supone un aumento del 68,5%. Ya había llegado a 1,3 millones de toneladas en 2012. Con 942 mil hectáreas  de 2014, se espera llegar a 1,57 millones de toneladas, el 63% de lo previsto para 2020 (2,5 millones de toneladas).
 
Se insiste en que se deben hacer más esfuerzos en el campo de las exportaciones de este cultivo. De hecho, los volúmenes  de aceitunas de mesa vendidas al exterior en 2013 ascendieron a 10 220 y 62 780 toneladas entre aceite de oliva y aceitunas de mesa, frente a las 11 000 y 68 000 toneladas en 2012 o las  16 000 y 60 000 toneladas en 2009; lejos de los resultados proyectados a futuro de 120.000 toneladas de aceite de oliva y 150.000 toneladas de aceitunas de mesa que deben alcanzarse en 2020.
 
Por otra parte, el consumo interno de este producto sigue siendo bajo en comparación con otros países del Mediterráneo. Se encuentra a 2,5 kg per cápita al año; Los marroquíes consumen y 7 veces menos que los españoles o dos veces menos que los sirios.
 
Para el presente año,  se plantarán adicionalmente  25 000 hectáreas de nuevos olivos, 14.000 hectáreas rehabilitadas y 8.200 hectáreas equipadas con riego por goteo.  Además, se crearán unidades de procesamiento con una capacidad adicional de 220 ​​000 toneladas de aceitunas de mesa y 24.000 toneladas de aceite de oliva.
 
El plan Marruecos Verde descansa sobre dos pilares. El primero dedicado a la inversión y el otro se centra en la agricultura social. La estrategia de este plan hará del sector agrícola un polo económico de primer plano y tendrá un considerable impacto sobre el crecimiento y la lucha contra la pobreza.
 
Estos días se ha presentado el Plan Marruecos Verde en Túnez en el congreso de la unión de ingenieros agrónomos árabes, con un enfoque global de desarrollo sostenible.
 
Fuente de la noticia: http://www.lavieeco.com/
Anuncios

Med Mag Oliva : Le 1er Salon International de L’Olive à la Tunisie

Le Salon International de l’Olive, Huile d’Olive et Sous-produits de l’Olivier « Med Mag Oliva » se tiendra pour cette édition du 20 au 23 février 2012 à la Foire International de Sousse.
Placée Sous le Thème « l’Olivier Symbole de Paix et de Développement » le Salon Med Mag Oliva verra la participation de plusieurs pays aux cotés des sociétés Tunisiennes leaders du secteur Oléicole et oléiculture.
Med Mag Oliva est ouvert à tout les producteurs d’huile d’olive, Olives de table, machines de conditionnements, d’emballages et d’étiquetages, équipement de huilerie, chaine continue, matériel et équipement agricole, produits phytosanitaires, laboratoires d’analyses, matériel d’irrigation, pépinières, organismes publiques et d’appui, chambres professionnelles, banques , Etc… Tous ensembles, faisant de la Tunisie l’un des carrefours incontournables de l’Oléiculture.
Symposium Scientifique Med Mag Oliva 2012

Parallèlement au salon le comité d’organisation ainsi que le comité scientifique ont l’honneur de vous inviter au 1er Symposium scientifique Med Mag Oliva 2012 qui aura lieu à Monastir – Tunisie, du 19 au 23 Février 2012.

Placé sous le thème «productivité oléicole et défis du futur » , ce Symposium scientifique est une opportunité d’échange et de partage du savoir, c’est aussi une occasion de décliner à partir de problématiques assez larges, différents thèmes liés aux questions d’actualité relatives au secteur oléicole, tout comme ca sera une opportunité pour rapprocher les oléofacteurs à des scientifiques afin de bénéficier des résultats des acquis de recherche au service de ce même secteur.

Que vous soyez étudiants, chercheur, scientifique, producteur, industriel, agriculteur, exportateur…. ce symposium vous est dédié pour la pérennité du secteur oléicole.

Pour plus d’information veuillez consulter les sites officiels du Symposium et du Salon ci- dessous :

Variedad Meski de aceitunas, una de las variedades autóctonas de Túnez y la mas bonita

Aceitunas tipo Verdes Variedad “Meski”

Hoy quiero dedicar esta entrada a una de las variedades de aceitunas más “frágiles” que he tenido el gusto de experimentar como materia prima de los procesos industriales que se aplican necesariamente para la elaboración de Aceitunas tipo Verdes; se trata de la variedad autóctona más extendida en Túnez para Aceitunas de Mesa (en realidad, por lo que he sabido, se trata de una variedad dual): la variedad “Meski”.

Se cultiva tanto en el norte del pais (cultivo con irrigación) como en el centro y algo en el sur (secano).
Este año, la producción ha sido más baja de lo normal, quizás por efectos climatológicos (escasa pluviosidad en primavera) sobre todo en la zona centro que afectase a la floración, y un periodo muy largo de sequía.

Por lo que se refiere a las cultivadas en la región central, el aspecto de estas aceitunas, recolectadas todavía “a mano”con mucho cuidado, es magnífico, pero con grandes diferencias en el estado de madurez, incluso en el mismo fruto, lo que dificulta enormemente los tratamientos posteriores para conseguir un producto homogéneo (ésto ocurre con muchas variedades, especialmente con las autóctonas).
Los olivos están muy bien tratados para considerar “la poda” como responsable de esta variabilidad.

Durante el verdeo, su color va desde el blanco pajizo al verde claro, pasando por todas las tonalidades intermedias, y al final de la estación, al avanzar la madurez, conviven igualmente un sinfín de tonalidades hasta el morado intenso.

Su piel es la más delicada de todas cuantas he podido experimentar, extremadamente sensible a cualquier impacto exterior, natural o artificial. Esta circunstancia la coloca dentro de las variedades difíciles de tratar pero que son espléndidas como producto final.

Tiene un tamaño medio muy aceptable, con una relación pulpa/hueso rentable para deshuesado, textura carnosa, hueso muy regular y que desprende fácilmente. Unas aceitunas muy bonitas.

Con motivo de la fecha de hoy, dedico esta entrada a mis amigos aceituneros de Túnez.

Comptage des piqûres de ponte de la Mouche d´olive

Les piqûres de ponte se caractérisent par une tâche brune d’un demi-millimètre de diamètre en forme de triangle ou d’ovale.
La mouche peut faire une piqûre de ponte sans y déposer un oeuf. Ce phénomène se constate particulièrement pendant les épisodes de forte chaleur. C’est pour cette raison que l’observateur devra prèlever quelques olives, soulever la peau sous la piqûre avec un couteau et vérifier avec une loupe la présence d’un oeuf ou d’une galerie creusée par l’asticot. Ce dernier est très petit lorsqu’il sort de l’oeuf.
D’autres insectes (punaises,…) percent la peau de l’olive pour se nourrir de son jus. Les trous sont circulaires, de la taille d’une piqûre d’aiguille et n’ont pas de zone brune.
J´ai trouvé une grande proportion de piqûres de mouche pas regardées avant. Il doit être par le fort chaleeur que nous avons pendant ce récolte.

Tunisie: Monastir dope la récolte tunisienne d’olives

La campagne agricole 2011-2012 d’olives de la region de Monastir s’annonce bonne, si l’on en croit les premiers chiffres avancés faisant état de 46.500 tonnes, dont 9,70 mille tonnes d’huile, et une production d’olives de table de 322 tonnes, selon la TAP.A noter que les oliveraies de la région comptent plus de 3,4 millions de pieds d’oliviers, et elles ont été consolidées, lors de la campagne 2010-2011, par la création de 142 ha supplémentaires dont 8 ha en irrigué.
«La variété d’olivier au Sahel est connue sous l’appellation de ”Chemlali ou Sahli”, qui à la différence de l’olivier Chetoui répandu au nord du pays et qui produit 30% d’huile, en produit 20 à 22 %»
Les principales variétés d’olive cultivées en Tunisie sont la variété « Chetoui » au nord du pays et la variété « Chemlali » au centre et au sud du pays. Il existe également d’autres variétés telles que le Chemlali, le Zarazi ou l’Ouslati sans oublier l’assortiment variétal composé d’olive de table comme le Besbessi, le Meski ou le Limi.

Les principales variétés d’olive de table en Tunisie

La Tunisie dispose d’un patrimoine assez riche en variétés d’olive de table. La variété Meski est la plus importante avec 62% des plantations, suivie de la picholine (11%) et la Besbessi (6%). Parmi les autres variétés, l’on cite la Beldi et la Sahli.
MESKI
C’est la variété d’olive de table la plus cultivée en Tunisie et la plus prisée en conserverie. Les fruits sont légèrement allongés et de couleur virant vers le jaune pâle avec un aspect extérieur attirant. Le fruit est charnu avec un taux d’amertume faible, s’apprêtant facilement au traitement en conserverie grâce à son noyau détachable et son calibre (4,5 gr en moyenne). c’est une variété qui s’accomode à différents modes de préparation: naturelle ou confite, cassée, noire naturelle ou noircie par oxydation.

PICHOLINEVariété d’origine française, introduite depuis l’époque coloniale en Tunisie. C’est une variété à double fin (olive de table et extraction d’huile avec un rendement d’huile variant de16 à 18%). Elle se caractérise par la forme allongée de ses fruits et par son petit noyau. Elle est charnue et a un bon goût et s’adapte parfaitement à la conservation, particulièrement en olives vertes. Ses fruits sont relativement petits . Le poids moyen du fruit est de l’ordre de 3,7 grammes.
BESBESSI
Cette variété se rencontre dans les régions de Zaghouan, Mornag, Tébourba et dans quelques oliveraies de Kairouan et du Cap Bon. Elle est réputée en tant que variété pollinisatrice de la variété MESKI.
Le fruit est assez gros, et peut atteindre les 10 grammes. Sa pulpe est assez épaisse avec un noyau assez gros et adhérent.
MARSALINE
C’est une variété locale qui ressemble à la variété MESKI, avec une forme plus arrondie et une pulpe mouchetée.
Le fruit peut peser jusqu’à 7 grammes, avec un noyau peu adhérent et se prête bien au dénoyautage et à la farce. A maturité, les fruits sont de couleur violette.
BAROUNI
Cette variété est localisée dans les régions de Grombalia et Tébourba et quelques oliveraies du Sahel. Le fruit est très gros et peut dépasser les 13 grammes avec un noyau gros, rugueux et à sillons nombreux et profonds. Sa chair est d’un goût fin.

Source: http://www.gica.ind.tn/fr/prd04_1.html